09/04/2009

2.2 Monumints / monuments: analise / analyse

2.2 Monuments

 

 

in : Robert Moërynck, A l’ombre de Saint-Pierre, Les édifices religieux de la commune de Bastogne, MDLP 1998)

 

(p.156) (….) 2.)   LES EDIFICES PRIVES

 

2.1.)    BOURCY, L'ABRI-POTALE DU SACRE-COEUR

 

Les furieux combats de décembre 1944 contraignirent la population civile à se terrer dans des abris de fortune. En compagnie de plusieurs personnes, Mme Jeanne BEAUVE, tante de M. Jean GOOSSE, trouva refuge dans sa cave durant les bombardements d'artillerie. Terrorisés, les occupants de l'abri prièrent comme jamais ils ne l'avaient fait et Mme BEAUVE promit que, s'il n'y avait pas de tué dans la cave, elle élèverait une statue au Sacré-Coeur en signe de remerciement au Ciel.

La guerre terminée, fidèle à son voeu, elle fit placer la statue promise sur un petit piédestal. Celle-ci, exposée aux intempéries, se dégrada progressivement et perdit une main.

Vers 1978-1979, M. Jean GOOSSE construisit un mur dans sa propriété et, par la même occa­sion, bâtit l'abri-potale et restaura la statue.

 

(p.157) 2.2) BOURCY, LA POTALE-GROTTE à NOTRE-DAME DE LOURDES

 

A l’angle des rues de la gare et de Moinet, cette potale-grotte enserrée de panneaux de signalisation routière fut érigée vers 1847 à l’initiative des époux Jean FICHEFET-Maria DOHOGNE.

 

En posant ce geste, ils exprimèrent à Notre-Dame de Lourdes leur gratitude d’avoir survécu aux combats de décembre 1944.

 

(p.158) 2.3) BOURCY, LA POTALE A L’ENFANT-JESUS DE PRAGUE

 Borci02176

Pendant la seconde guerre mondiale, de nombreux jeunes furent requis pour travailler en Allemagne. Là-bas, ils remplacèrent, dans les différents secteurs d’activité, les hommes en âge de proter les armes. Réfractaires à une telle mesure, nombre d’entre eux se cachèrent puis, par voie de conséquence, entrèrent dans la résistance active.

 

Ce fut le cas des deux fils de Mme Adeline FREDERICK-PIRON. Longtemps, elle craignit pour ses enfants et émit le vœu que, s’ils traversaient sains et saufs cette période dangereuse, elle ferait ériger une potale à l’Enfant Jésus de Prague.

 

La promesse fut tenue. Vers 1955, en présence de nombreux fidèles, l’abbé FAISANT bénit le petit édifice.

 

(p.159) 2.4) MICHAMPS, LA POTALE-GROTTE A NOTRE-DAME DE LOURDES

 

Jusqu'à il y a peu, à la sortie de Michamps, en direction de Bourcy, se dressait une potale au toit bleu fixée sur une traverse de chemin de fer. Construite autrefois par M. Jean BANDS, exposée aux intempéries de la rase campagne, la potale tremblait de plus en plus sur son support. Cependant, elle remplissait toujours fidèlement son rôle et, derrière une vitre, abritait une statuette la sainte Vierge qui, d'après les indications recueillies, pourrait être Notre-Dame des Champs. Des fleurs artificielles égayaient la construction.

 

Vint un changement de propriétaire.

 

Lorsqu'on février 1991 M. Jacques EVRARD emménagea, il constata que l'état de délabrement de la potale s'accentuait, qu'elle ne contenait plus de statuette et que, par voie de conséquence, elle était désaf­fectée. Déçu, il décida le remplacement de la construction de bois par un édifice "en dur" : il élèverait un abri semblable à une grotte.

Construite sur des fondations de béton, une base de pierres d'Arloncourt et une tablette de schiste, la grotte est constituée de blocs de quartz patiemment ramassés au cours de promenades dans la région (20).

 

Terminée en mai 1994, la petite grotte de Michamps abrite aujourd'hui une Vierge de pierre.

 

---

20 La provenance des blocs de quartz invite à établir un parallèle entre M. EVRARD et un collègue français qui vécut en d'autres temps. Ferdinand CHEVAL (1836-1924), lui aussi facteur de son état, construisit seul à Hauteri-ves (Drôme, France) un "Palais Idéal". Trente-trois ans durant, au cours de sa tournée de facteur rural, il ramassa, entassa et transporta des pierres de formes et de tailles diverses. Avec ce matériau, il bâtit dans son jardin (de 1879 à 1912) un "Palais" de 26 mètres de long, 10 à 14 mètres de large pour une hauteur variant de 8 à 10 mètres.

 

 

 

12:56 Écrit par justitia & veritas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.